Avant d’adopter

Vous souhaitez adopter un de nos protégés ?
Nous vous remercions sincèrement de cette démarche.
Voici quelques points qui nous tiennent à cœur :

Un habitat épanouissant et sécurisé

habitat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est encore trop fréquent que l’on nous propose une cage/clapier/clapier à étage en guise d’habitat.
Même pour quelques heures, même pour la nuit, nous refusons catégoriquement ce mode de vie non épanouissant. La cage est un endroit trop restreint pour respecter les besoins physiologiques. Elles provoquent sur le long terme des problèmes de comportement, beaucoup de frustration, de l’apathie…

A l’association, tous nos protégés sont dans des enclos avec de longues sorties quotidiennes dans un espace plus vaste. Les lapins qui sont socialisés en maison bénéficient souvent d’une vie en liberté totale.

Nous acceptons la vie en enclos extérieur s’il est vaste (7m2 par lapin au minimum), réellement sécurisé pour éviter l’intrusion de prédateurs et qu’il y a un ou plusieurs abris bien isolés du froid comme du chaud (cabane de jardin, maisonnette en brique…). Le protégé doit y vivre avec au minimum un de ses congénères. Vous devez passer voir vos résidants au moins 2 fois par jour et leur consacrer du temps en dehors des soins.

Une alimentation la plus naturelle possible

alimentation
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous proposons quotidiennement à nos protégés en plus d’un bon foin local, une ration de verdure (entre 8% et 10% du poids du loulou).
En plus de la cueillette (pissenlit, plantain, feuilles de pommier, de poirier, de groseillier…) nous offrons une assiette de 5 variétés, composée de 2 sortes de salade (batavia, feuille de chêne, frisée, scarole, mâche…), de céleri branche, 1 aromatique (basilic, persil, thym, coriandre, cerfeuil…) et varions ensuite avec endive, céleri rave, sortes de choux, navet, rutabagas…

Ce moment (chez nous le matin) est très attendu par nos protégés et nous tenons à ce qu’ils bénéficient encore de cette diversité dans leur future famille. C’est un budget conséquent ainsi qu’une organisation à bien prendre en compte également.

Le soir au moment de rentrer tout le monde pour la nuit, nous donnons quelques granulés complets.

Nous sommes favorables à une alimentation naturelle pour nos protégés (sans granulés) mais acceptons bien évidemment qu’ils poursuivent l’alimentation qu’ils ont à l’association (verdure + quelques granulés)

Un accès à l’extérieur

extérieur
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
La grande majorité de nos protégés est habituée à s’ébattre dans des enclos sécurisés dans le jardin quand le temps le permet.
Ces derniers doivent donc bénéficier d’un espace extérieur dans leur nouvelle famille.

Un compagnon de vie

compagnon
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus épanoui en duo (au minimum), nous souhaitons que notre protégé ne soit pas le seul de son espèce dans sa nouvelle famille.

Nous n’acceptons pas les cohabitations lapins/cochon d’inde et les cohabitations lapins mâles/mâles.